Les Maîtres des Codes

Dès l'origine de l’humanité, la tribu est la forme originelle et universelle de la société. Toute société, qu'elle soit tribale ou moderne se construit sur une architecture identitaire qui est son marqueur génétique. Cette architecture repose sur quatre socles qui font sa Tradition : une Histoire, une Culture, une Croyance, un Langage. La Tradition est le rouage fondamental car elle porte en sa matrice la cohésion sociale. Elle doit donc être respectée par des règles. Pour ces sociétés, l’appartenance au groupe passe par l’acquis de ces règles, celui de la connaissance spirituelle, vitale et organisationnelle. L'appartenance au groupe est essentielle car la valorisation existentielle de l'individu est son aboutissement. Ce sont les rites initiatiques qui transmettent cette connaissance et autorisent l’agrégation au groupe et l’ascension dans sa hiérarchie. 

 

Mais l'écriture, le véhicule de la communication et de la connaissance n'existe pas encore. C'est donc le rôle de tous ces objets hétéroclites d'Art Tribal de la remplacer pour codifier la vie sociale. Ce sont les "Maîtres des Codes". Ils incarnent par la puissance ou la crainte qu’ils inspirent, l'autorité sacrée des ancêtres. Ils sont le ciment du groupe. Ils interviennent dans tous les actes de la vie. 

 

Ce sont eux qui racontent l’histoire, les hauts faits du lignage, la force des ancêtres. Ce sont eux qui fixent les interdits. Ce sont eux qui scellent les accords. Ce sont eux qui transmettent la connaissance. Ce sont eux qui rendent justice. Ce sont eux qui apportent prospérité et fécondité ou jettent le mauvais sort. Ce sont eux qui surtout interfèrent entre le monde des vivants et celui des esprits et révèlent par l'acte divinatoire de l'oracle, tout ce qui peut constituer une menace pour l'entente sociale. Mais ils ont également la fonction de divertir et peuvent aussi représenter la fierté et la souffrance d’un peuple face à l’oppression coloniale, comme le Lekoka des Teke-Tsaayi. Ces pièces sont l’esprit de la brousse, sa pensée, sa cohésion, sa spiritualité et de nos jours sa mémoire pour ne pas dire son A.D.N.. C’est ce qu'elles nous révèlent, qu'il convient de s'approprier.